Saturne. Faits et informations sur le Dieu Saturne

saturno

Le dieu romain Saturne a une longue histoire. Une des fêtes du calendrier romain lui était entièrement dédiée.

Les Romains ont essentiellement repris les dieux des anciens Grecs et presque tous les dieux romains avaient un pendant grec. L’homologue original de Saturne en Grèce était Cronos.

Cronos était un Titan. Dans la mythologie grecque, les Titans étaient les enfants de la terre mère Gaïa et du père céleste Ouranos. Ils étaient au nombre de six. Cronos était le plus jeune. Comme il voulait gouverner l’univers, il aurait renversé son père Ouranos et, pour que ses propres enfants ne le renversent pas à leur tour, les aurait mangés à leur naissance. Son fils Zeus aurait échappé au massacre et serait devenu le dieu des dieux grecs de l’Olympe.

Cronos signifie «temps» en grec : ce dieu Titan est donc connecté aux saisons et aux temps de récoltes. Cronos était considéré comme le souverain d'un certain âge d'or en Grèce. C’était le dieu de l'agriculture et des récoltes. Son homologue romain Saturne avait donc déjà beaucoup d’atouts à la base.

Saturne aurait été adoré par les Romains dès le 6ème siècle avant notre ère. Ceux-ci aimaient tout ce qui venait de Grèce : ils pensaient que les Grecs étaient cultivés et instruits et donnaient souvent des tuteurs grecs à leurs enfants. Ils auraient donc très tôt adopté les dieux grecs. Dans la mythologie romaine, Saturne est resté le dieu de l'agriculture. Il était souvent été représenté tenant une faux.

Comme les Grecs, les Romains croyaient que Saturne représentait un âge d'or. La légende voulait que Saturne ait fui son père en colère et soit venu au Latium, lieu où Rome serait ensuite construite. Là, il aurait enseigné aux hommes comment cultiver le raisin. Il les aurait également encouragés à régler leurs différends au moyen de discussions et non par la violence. Cela correspond à l’idée que les Romains se faisaient des Grecs, qu’ils considéraient comme plus civilisés.

Saturne était un dieu complexe possédant des caractéristiques contradictoires. Durant un certain temps, il aurait gouverné le Latium avec le dieu Janus, qui était un dieu à deux visages. Ceux-ci représentaient le passé et le futur. Saturne, en tant que dieu de l'agriculture et des saisons, était également concerné par le passé et l'avenir. Lui aussi avait deux aspects, représentés par ses deux femmes. Sa première femme, Ops, était la déesse de la richesse et de l'abondance. Mais son autre femme, Lua, était la déesse de la guerre et de la destruction. Et, bien que Saturne ait essayé de civiliser le peuple du Latium, il aurait aussi violement attaqué son père Ouranos, tout comme Cronos avait attaqué Ouranos dans la mythologie grecque.

Les Romains lui ont construit un temple, situé près de la colline du Capitole à Rome. La colline du Capitole était autrefois appelée le Mont Saturnius ou la Montagne de Saturne. De ce temple, commencé au 6ème siècle avant notre ère et consacré en -497, subsistent encore, près du Forum romain, huit des imposantes et immenses colonnes qui le composaient. Les Romains étaient dévoués à Saturne et à son temple, qu’ils ont périodiquement restauré au cours des siècles. Le sénateur romain Lucius Munatius Plancus l'a réparé en 42 avant Jésus-Christ et, après un incendie, il a également été restauré au 4ème siècle de notre ère. Les Romains, qui ne gaspillaient jamais l’espace, utilisaient également les temples comme lieux de trésorerie.

Les Romains croyaient que s'ils priaient et faisaient des sacrifices à leurs dieux, ceux-ci leur rendraient service. Saturne était un dieu populaire qui recevait de nombreux sacrifices d'animaux, du vin, du fromage et du pain dans son temple. Contrairement aux rites des cultes rendus aux autres dieux romains, les sacrifices faits à Saturne suivaient les rites grecs; ce qui signifiait que les personnes menant le rituel avaient la tête découverte. Habituellement, les Romains se couvraient la tête pour adorer leurs dieux. La statue de Saturne était drapée d’un voile blanc pendant le rituel. Selon l’écrivain grec Plutarque, cela serait dû au fait que Saturne était considéré comme le père de la vérité.

Durant l’année, les Romains attendaient avec impatience l’arrivée des fêtes dédiées à Saturne, les Saturnales. Celles-ci étaient initialement célébrées le 17 décembre, mais se sont ensuite étalées sur sept jours. Les Saturnales étaient une célébration des récoltes et rappelaient aussi l'âge d'or où régnait Saturne. Pendant les fêtes Saturnales, on organisait des banquets, des beuveries, des jeux et des concours de gladiateurs mais aussi des échanges de cadeaux. La fête était présidée par un Roi de l’Anarchie qui portait des vêtements amusants et faisait des blagues. Lors de ces fêtes, les gens étaient autorisés à porter des vêtements décontractés et maîtres et esclaves échangeaient leurs rôles, les maîtres servant les esclaves. Ces fêtes se passaient dans une ambiance bon enfant car tous appréciaient cette libération des strictes règles habituelles dans la société romaine.

Le fait que certaines coutumes des Saturnales ressemblent un peu à notre fête de Noël n’est pas une coïncidence. Les premiers dirigeants chrétiens romains ont remplacé les Saturnales par les fêtes de Noël et ont repris certaines pratiques de celles-ci, comme l’échange de cadeaux. Les fêtes de Noël et les Saturnales ont toutes deux lieu durant les jours les plus sombres du solstice d'hiver. Au Moyen Âge, les gens célébraient également Noël en élisant un roi de la misère.

Le dieu Saturne est toujours présent aujourd'hui, en tant que planète et dans le nom d’un des jours de la semaine. La planète Saturne peut avoir été nommée d’après lui parce que son orbite autour du soleil est la plus lente et parce que Saturne est associé au temps et à Cronos. Selon une autre théorie, cette association serait due au fait que, par le passé, Saturne était la planète la plus éloignée du soleil. C’est pourquoi les Grecs l’auraient consacrée à Cronos et les Romains à Saturne.

Les Romains ont nommé le samedi d’après leur dieu bien-aimé aux alentours du 2ème siècle de notre ère. Et, bien que les jours de la domination romaine soient révolus depuis longtemps, certaines manifestations du culte de Saturne ont survécu au passage des siècles.

Quelques faits concernant Saturne

1. Saturne était le dieu romain de l'agriculture mais aussi de la richesse et de la guerre

2. L’homologue grec de Saturne était Cronos

3. Les deux femmes de Saturne étaient Ops, déesse de l’abondance et Lua, déesse de la destruction

4. Le temple dédié Saturne a été construit sur la colline du Capitole à Rome

5. Saturne était vénéré selon le rite grec, ce qui signifiait que la tête des fidèles était découverte

6. Les fêtes de Saturne s’appelaient les Saturnales et avaient lieu en décembre.

7. La planète Saturne et le samedi sont tous deux nommés d’après le dieu Saturne.