Borée. Faits et informations sur le Dieu Borée

boreas

Borée était le dieu grec du vent du nord. Son nom peut être littéralement traduit par "vent du nord". C'était un des quatre dieux des vents de saison et le dieu de l'hiver. Dans les récits mythologiques, il balayait les montagnes thraces et apportait le froid, refroidissant l'air de sa respiration glacée. Au-delà de sa maison dans les montagnes se trouvait Hyperborée, le pays mythologique où le printemps durait pour toujours, qui restait hors de portée de la respiration glacée du dieu.

A un moment donné, Borée a désiré avoir une femme et choisi d'enlever Orythie, dont le nom peut être traduit par "tempête de montagne". Orythie était la fille d'un roi d'Athènes, Érechthée. Au moment de son enlèvement, la jeune fille jouait dans une prairie au bord d'une rivière. Borée a eu de multiples enfants avec elle, dont Chioné et les Boréades. Chioné était la déesse de la neige et les Boréades étaient une paire de héros ailés.

Dans de nombreuses œuvres d'art classiques et littéraires, Borée et les autres dieux des vents de saison étaient représentés sous la forme de chevaux. Une vieille légende grecque raconte que Borée, sous sa forme de vent, soufflait sur les jeunes juments à la fin de l'hiver et les fertilisait. Les cheveux nés de l'union entre une jument et Borée étaient les meilleurs et les plus rapides.

Lorsque Borée est dessiné sur les vases, il est parfois représenté comme un dieu ailé marchant à grands pas. Dans certaines représentations, des glaçons pendent de sa barbe et de ses cheveux. Mais les mosaïques ont tendance à le représenter comme une tête aux joues gonflées soufflant des rafales de vent au milieu des nuages. C'est le type d'images que l'on trouve souvent sur les anciennes cartes créées à des périodes ultérieures.

Alors que le nom de Borée signifie simplement "vent du nord", certains experts pensent qu'il viendrait du verbe "borao", qui signifie "dévorer".

Les membres de la famille de Borée

- Ses parents étaient les dieux Eos et Astréos.

- Ses frères étaient les dieux des vents des autres saisons.

- La déesse de la neige Chioné était sa fille.

- Sa femme était Orythie.

- Calaïs et Zétès, les Boréades, étaient ses fils.

Mythes de Borée

Borée aurait vécu dans une grotte profondément enfuie dans le mont Hémus, en Thrace. Sous beaucoup d'aspects, ce mythe concorde avec les anciens mythes et légendes d'Attique. Borée a enlevé la fille du roi d'Athènes, Orythie, dont il a eu beaucoup d'enfants, dont Calaïs, Zétès et Cléopâtre. Celle-ci deviendra la femme du héros Phinée.

Durant la guerre perse, Borée était du côté des Athéniens et aurait, par amitié, détruit les vaisseaux barbares. Il aurait aussi aidé les habitants de Mégalopolis à résister et à vaincre les Spartes. C'est pourquoi Mégalopolis organisait des festivals annuels en son honneur.

Un récit d'Homère raconte que Borée aurait engendré douze chevaux en s'accouplant avec les juments appartenant à Érichthonios. Mais cette croyance était, en grande part, bien plus figurative que littérale. C'était simplement une façon de dire que les chevaux étaient inhabituellement rapides.

Cypsélus avait des armoiries représentant Borée en train d'enlever sa femme. Sur ces armoiries, Borée avait une queue de serpent au lieu de jambes.

Des fêtes en l'honneur de Borée avaient lieu chaque année à Mégalopolis, mais aussi à Athènes et dans d'autres villes de Grèce.