Tatouages éphémères : encre conçue pour disparaître après un an

Des universitaires des USA ont lancé l’encre éphémère, dont les molécules se décomposent et disparaissent de la peau après un an.

Si vous faites partie de la tranche de population qui ne s’est pas encore fait tatouer la peau ou êtes de ceux qui ont envisagé, une fois ou l’autre, de le faire mais n’ont jamais franchi le pas parce qu’ils avaient peur du rendu du dessin ou de l’inscription tatouée sur leur peau après le passage des ans, vous serez sans doute intéressé par cette nouvelle : plusieurs jeunes nord-américains ont inventé une encre spéciale qui n’est pas permanente et disparaît complètement après un an.

tattoo

Finis les traitements coûteux, longs et douloureux comme les chirurgies laser pour effacer, de façon pas toujours convaincante, les tattoos qui ne plaisent plus.

Ephemeral (c’est le nom de cette nouvelle invention et de la « startup » qui l’a présentée à un concours universitaire de New York) mise sur le côté temporaire de son invention et sur un autre avantage indéniable : le tattoo pourra être modifié aussi souvent que vous le désirez. Vous éviterez ainsi certains désastres dermiques comme les fautes d’orthographe, le fait de porter, inscrit sur la peau, le nom d’un conjoint qui ne fait plus partie de votre vie ou l’horrible présence, 20 ans après, d’un dessin qui était pourtant si ‘cool’ à l’époque.

Petites molécules

Le co-fondateur de l’entreprise, Anthony Lam, explique que son encre fonctionne d’une façon différente de celle dont se comportent les encres traditionnelles, dont les molécules sont trop grandes pour que le système immunologique les élimine. L’encre Ephemeral utilise des molécules plus petites : après quelques mois, elles se décomposent et disparaissent. « Nous utilisons des molécules plus petites et enfermons le colorant dans des structures sphériques spéciales qui sont assez grandes pour que le système immunologique ne les élimine pas immédiatement. Pour retirer le tattoo, un des composants se casse et libère les molécules de colorant, qui sont expulsées par le système immunologique », explique Lam.

Actuellement, il existe des tatouages temporaires mais ils n’ont pas le même rendu que les tattoos permanents et ne durent pas longtemps. Un peu comme les décalcomanies des enfants. On trouve également le henné, une teinture qui s’en va après plusieurs lavages.

Compatible avec les équipements déjà existants

Un autre grand avantage de cette nouvelle encre est que son système d’application et d’élimination utilise les mêmes équipements que ceux que l’on trouve dans les studios de tatouage actuels. Cette encre spéciale a été testée sur des cochons, car ces animaux sont génétiquement très proches des humains.

Les fondateurs d’Ephemeral - SeungShin, VandanShah, Joshua Sakhai, Brennal Pierre et Anthony Lam - après avoir mis en place une campagne de financement, ont sorti leur produit fin 2017. Le prix de cette encre magique varie entre 50 et 100 dollars (qui correspondraient à 70 -120 euro, avec les taxes d’importation). Il en existe trois versions : tattoos résistant 3 mois, 6 mois ou un an. Mais ne vous précipitez pas dans le studio de tatouage le plus proche pour acquérir un tattoo réalisé avec cette nouvelle encre, car sa venue en Europe pourrait bien prendre des années. Une affaire à suivre…

À lire aussi