Vulcain. Faits et informations sur le Dieu Vulcain

Vulcain

Vulcain est un dieu romain ayant pour père Jupiter, roi des dieux et pour mère Junon, reine des dieux. Avec de tels parents, il aurait dû très beau mais, dès sa naissance, Vulcain était déjà très petit et très laid. Il avait un visage rouge et difforme. Junon aurait été tellement horrifiée à la vue de Vulcain qu’elle l’aurait jeté, tout bébé, du haut du mont Olympe. Il serait tombé pendant un jour et une nuit puis aurait atterri dans la mer, se cassant une jambe au contact de l’eau. Cette jambe n’aurait jamais guéri correctement et il serait resté boiteux pour le reste de ses jours. Thétis, une nymphe de mer, aurait trouvé Vulcain au plus profond de l’océan et l'aurait emmené chez elle, l’élevant comme un fils.

Vulcain découvre le travail du métal

Il semble que Vulcain était heureux avec Thétis. Il avait les dauphins comme amis et, comme jouets, les perles. Un jour, alors qu’il était presque adulte, Vulcain aurait trouvé les restes d'un feu laissé par les pêcheurs sur une plage. Très intéressé par les charbons ardents qu'il voyait briller, il les aurait ramenés chez lui sous l'eau et aurait fait du feu avec eux, passant ensuite des heures à le regarder. Le lendemain, il aurait ravivé le feu et vu que certaines pierres, une fois mises dans le feu, « transpiraient » de l'or, du fer et de l'argent. Vulcain aurait essayé de chauffer ainsi différentes pierres.

Le lendemain, le métal s’était suffisamment refroidi pour pouvoir être battu de différentes façons. Vulcain aurait donc commencé à fabriquer des épées, des bracelets, des chaînes, des boucliers et bien d’autres choses encore. Il aurait travaillé dur et fabriqué des couteaux et des cuillères aux manches de perles pour sa mère adoptive, Thétis. Il aurait également construit une esclave en or pour la servir et effectuer diverses tâches.

Junon découvre le talent de Vulcain

A un moment donné, Thétis, mère adoptive de Vulcain, se serait rendue à un dîner donné au sommet du mont Olympe. Elle aurait assisté à la fête parée d’un magnifique collier d’argent orné de saphirs fabriqué pour elle par Vulcain. Lors de la fête, Junon, captivée par le collier de Thétis, lui aurait demandé où trouver une telle parure. Thétis aurait essayé de changer de sujet et d'éviter la question mais Junon, méfiante, aurait fini par découvrir que le collier qu'elle admirait tellement avait été fabriqué par Vulcain. L'enfant que Junon avait si fortement rejeté avait grandi et était devenu un talentueux forgeron.

La chair de Junon

Junon, ayant donc découvert que Vulcain, en tant que forgeron, était capable de fabriquer des objets aussi impressionnants, aurait exigé son retour sur le mont Olympe mais Vulcain aurait refusé de quitter sa maison sous-marine. Il aurait construit une belle chaise en or et en argent incrustée de nacre et l'aurait envoyé à Junon. La reine des dieux, très heureuse du cadeau, s’y serait assise mais le poids de son corps aurait déclenché des ressorts cachés et des bandes de métal auraient jailli de la chaise, emprisonnant la déesse. Plus elle aurait crié et lutté et plus la chaise l’aurait retenue: Vulcain avait envoyé une chaise piégée à sa mère biologique.

Junon, coincée sur la chaise plusieurs jours d’affilée, ne pouvait ni manger, ni dormir, ni s'étirer. Son mari, Jupiter, aurait été voir Vulcain et aurait dit au dieu forgeron que s'il libérait Junon, il lui donnerait une femme. Celle-ci serait la déesse de l'amour et de la beauté, Vénus. Vulcain aurait accepté et construit son atelier sous l'Etna, en Sicile. Les mythes racontent que, quand Vénus lui était infidèle, Vulcain, furieux, battait le métal brûlant avec une force extrême, ce qui créait des étincelles et de la fumée au sommet de la montagne, provoquant des éruptions volcaniques. Vulcain aurait eu un enfant, un monstre connu sous le nom de Cacus. Celui-ci aurait été tué par Hercule parce qu’il volait -entre autres- du bétail aux agriculteurs.

Minerve

Un mythe romain raconte qu’un jour, le père de Vulcain, Jupiter, aurait souffert d’un fort mal de tête. Rien n'aurait réussi à le faire disparaître et Vulcain, voulant aider son père, aurait pris une grande hache et l’aurait utilisée pour ouvrir une brèche dans la tête du dieu des dieux. La déesse de la sagesse connue sous le nom de Minerve serait alors sortie de la tête de Jupiter. Vulcain en serait instantanément tombé amoureux mais, quand il aurait essayé de la courtiser, elle lui aurait simplement dit non.

Pandore et Prométhée

La raison de la création de Pandore était de faire payer à l’humanité le fait que le secret du feu lui avait été confié par le dieu Prométhée, désireux d’améliorer le sort de la misérable race humaine. Vulcain aurait fabriqué la chaîne en or incassable utilisée pour attacher Prométhée et le maintenir soudé à son rocher. Vulcain serait également le dieu ayant façonné Pandore à partir d’argile. Cette jeune créature aurait reçu un cadeau des dieux, une boîte remplie de tous les maux l'humanité : maladie, maux, vieillesse, guerre et bien d’autres fléaux. Pandore aurait ouvert la boîte et toutes ces calamités se seraient répandues sur terre.

Le filet d'or de Vulcain

Les mythes romains précisent encore que Vulcain avait un frère, Mars, dieu romain de la guerre. Celui-ci aurait eu une aventure avec Vénus, trahissant ainsi son frère Vulcain. Le Titan Hélios aurait révélé cette liaison à Vulcain et ce dernier, furieux, aurait fabriqué un filet incassable en or et l’aurait utilisé pour piéger Mars et Vénus. Le couple aurait donc été pris dans les mailles du filet et Vulcain aurait convoqué les autres dieux pour leur montrer sa prise et ridiculiser les amants. Le père de Vulcain, Jupiter l'aurait réprimandé pour ce piège mais les autres dieux se seraient divertis aux dépends du couple illégitime et auraient chassé Mars de l’Olympe.

Culte de Vulcain

Les Romains révéraient le dieu Vulcain, qui possédait son prêtre personnel, Flamen. À l’époque romaine, les fêtes principales du culte de Vulcain étaient appelées les Vulcania, ou fêtes vulcanales. Ces célébrations avaient lieu le 23 août de chaque année.

Pendant ces fêtes, un grand feu de joie était allumé puis les chefs des ménages romains y jetaient du poisson. Comme Vulcain était associé aux feux destructeurs, les temples dédiés à son culte étaient situés à l’extérieur des villes romaines.