Ouranos. Faits et informations sur le Dieu Ouranos

Ouranos

Ouranos est un des anciens dieux de la mythologie grecque.

Il gouvernait l'univers. Son nom signifiait ciel ou paradis. Il était, littéralement et physiquement, le ciel -que les Grecs se représentaient comme un dôme de cuivre constellé d'étoiles. Ouranos était de mari de Gaïa (ou la Terre). Il n'était d’ailleurs pas seulement son mari, mais son fils.

Dans certaines histoires, Gaïa, mère de tous les êtres vivants, l'aurait conçu sans père. Dans d'autres, le père d'Ouranos serait Éther ou Chaos.

Ensemble, Ouranos et Gaïa auraient eu beaucoup de descendants, dont les Titans, dieux et déesses pré-olympiens; les Cyclopes, géants borgnes et les Hécatonchires, géants ayant cinquante têtes et cent mains.

- Les Titans étaient au nombre de 12: 6 dieux et 6 déesses. Les 6 Titans mâles étaient Océan, Crios, Japet, Hypérion, Cronos et Céos.

- Les 6 déesses Titan étaient Thya, Rhéa, Thémis, Mnémosyne, Phoebé et Téthys.

- Les noms des Cyclopes étaient Argès, Brontès et Stéropès, et ceux des Hécatonchires Briarée, Gyès et Cottos.

D’après le mythe, Ouranos aurait visité Gaïa tous les soirs et ainsi engendré leurs enfants, mais aucun de ceux-ci n’aurait eu l’heur de plaire à son père. Ouranos les aurait considérés comme de futures menaces pour son trône. Bien que ses enfants Titans soient très beaux, Ouranos aurait été tellement révulsé par la vue des Hécatonchires qu’il aurait essayé de les repousser dans le ventre de Gaïa, lui causant une terrible douleur. Ouranos aurait finalement emprisonné les Cyclopes et les Hécatonchires dans le Tartare, endroit sombre situé sous la Terre et plus exactement sous le royaume d’Hadès.

Ceci aurait fait augmenter le ressentiment de Gaïa envers Ouranos et elle aurait comploté avec ses enfants Titans pour le renverser, car Ouranos était immortel et ne pouvait pas être tué. Son plus jeune fils, Cronos, aurait accepté d’intriguer avec elle car il voulait remplacer son père en tant que chef des dieux. Gaïa aurait donc façonné une faucille en silex et la lui aurait donnée.

Lors d’une visite d’Ouranos à Gaïa, ses fils lui auraient tendu une embuscade et l’auraient immobilisé pendant que Cronos utilisait la faucille pour le castrer. Il aurait ensuite jeté les organes génitaux d’Ouranos et la faucille à la mer. Le sang de la mutilation serait tombé sur terre et aurait donné naissance aux Gigantes ou Géants, aux nymphes des frênes appelées Méliades ou Mélies et aux Furies, Euménides ou Erinyes. Certains mythes prétendent que les Telchines, dieux fondateurs de l'île de Rhodes, seraient également nés à cette époque. La déesse Aphrodite serait, quant à elle, née des organes génitaux jetés dans la mer.

Les géants n'étaient pas forcément énormes, mais ils étaient très agressifs et combattraient un jour les Dieux de l’Olympe. Les Mélies auraient aidé à élever le fils de Cronos et de Rhéa, Zeus, que Rhéa avait dû cacher pour ne pas que Cronos l’avale, ce qu’il avait fait avec les autres frères et sœurs de Zeus.

Les Furies étaient les déesses de la vengeance. Ces êtres à l'air effrayant se présentaient sous la forme de vieilles femmes hideuses aux yeux injectés de sang. Elles avaient des serpents pour cheveux, portaient des ailes de chauve-souris et tourmentaient leurs victimes en leur envoyant des fléaux. Leur seule vue les rendaient fous. Le nombre de Furies n’est pas certain mais le poète Virgile en cite trois : Alecton, Mégère et Tisiphone. Aphrodite, née de la mer, était la déesse de l'amour et de la beauté.

Une fois mutilé, Ouranos aurait appelé ses fils les « Titans », ou « ceux qui obligent » à cause de leur trahison et aurait fait une prophétie : Cronos aussi serait renversé par ses propres enfants. Sa prédiction s'est finalement réalisée lorsque les dieux de l’Olympe ont renversé les Titans. Le renversement d'Ouranos symbolise le renversement des dieux archaïques à une époque antérieure. Le nom même de Cronos suggère qu’il était une incarnation du temps. Le fait qu'il ait utilisé une faucille en silex et non un outil en métal forgé fait remonter ce mythe aux temps de la préhistoire.

Comme Ouranos ne pouvait plus aller visiter Gaïa à des fins reproductives, il se serait contenté d’être le bol du ciel que son petit-fils Atlas, fils de Japet et de la nymphe de l’océan Clymène, portait sur ses épaules.

Le dieu Ouranos a donné son nom à une planète, le premier astre découvert grâce au télescope. La planète Uranus, disque bleu-vert sans relief, est la seule planète à être nommée d’après un dieu grec et non romain (Ouranos correspondant d’ailleurs à Saturne dans la mythologie romaine).