Mars. Dieu romain de la guerre. Faits et informations

marte

La  religion jouait un rôle important dans la vie quotidienne à Rome. Elle aidait les Romains à donner un sens aux bonnes et mauvaises choses qui leur arrivaient. Si des choses terribles, comme un désastre naturel ou une bataille perdue arrivaient, les Romains pensaient que cela signifiait que les dieux n'étaient pas contents du peuple de Rome. Lorsque de bonnes choses, comme une victoire ou une bonne récolte, avaient lieu, les Romains pensaient qu'il s'agissait d'une aide ou d'une approbation des dieux. Pour que ceux-ci soient heureux, les mortels faisaient souvent des sacrifices d'animaux: moutons, cochons ou taureaux. A un certain moment, des prisonniers de guerre étaient même offerts en sacrifice mais cette pratique a ensuite été abandonnée. Les Romains organisaient aussi des fêtes et bâtissaient des temples pour honorer leurs dieux.

Les Romains révéraient un Panthéon, aussi considéré comme un Concile, composé de 12 dieux majeurs. Il existait 12 dieux majeurs appelés les Dij Consentes ou Dij Complices. Ce groupe était composé de six dieux et six déesses. Ces dieux étaient Jupiter, Neptune, Mars, Apollon, Vulcain et Mercure et les déesses, Junon, Minerve, Vénus, Diane, Vesta et Cérès.

En fait, le célèbre Panthéon de Rome était dédié aux dieux romains. Le but réel de la construction n'est cependant pas connu. Car, bien qu'il ait été utilisé comme une église, les historiens ne sont pas sûrs que les anciens Romains rendaient vraiment leurs cultes à cet endroit. Le Panthéon a été construit pas le consul Agrippa entre les ans 27 et 25 avant Jésus-Christ.

Dans la religion romaine, Mars était un dieu très important. Son rôle n'était secondaire que par rapport à Jupiter, le dirigeant du Panthéon. Mars est le fils du dieu Jupiter et de la déesse Junon. Son père est le dieu du ciel et du tonnerre. Il était considéré comme le gardien principal ou central de Rome et était souvent pris à témoin lors des serments solennels de personnages officiels ou de soldats. Sa mère, Junon, était la protectrice des femmes romaines et la patronne de Rome. A la fois sa mère et son père étaient connus pour leur force et leur protection. Mars lui-même était le dieu de la guerre et le protecteur de l'Armée Romaine. On le considérait comme un personnage difficile et critique et il était impopulaire auprès des dieux mais révéré par les hommes et particulièrement par les soldats. Il a même été dit que Mars serait le père de Romulus et Remus, les frères jumeaux fondateurs de Rome.

Mars était connu en tant que dieu romain de la guerre. Il aimait la violence et le conflit. Sa personne représentait le pouvoir militaire, le bruit et le sang de la bataille. Comme c'était le père de Romulus et de Remus, on pensait qu'il viendrait à l'aide de Rome en cas de conflit ou de guerre. C'était le patron des soldats et il était révéré avant les batailles. Les soldats de l'armée romaine priaient Mars avant le combat, lui demandant de combattre à leurs côtés. Ils espéraient que leurs prières flatteraient le dieu, qui viendrait les protéger et les conduirait à la victoire. Ils pensaient que c'était, en définitive, Mars qui décidait qui gagnerait la bataille. Tous les aspects de la guerre à Rome étaient associés au dieu Mars. Ceci ne concernait pas uniquement les campagnes militaires de conquête. Mars aurait aussi protégé les villes des armées invasives et aidé les soldats à réprimer les rébellions.

Comme Mars était le dieu de la guerre, beaucoup de symboles étaient associés à sa personne. Le plus reconnaissable était L'Ancile, son bouclier sacré. Les légendes racontent que ce bouclier serait tombé des cieux durant le règne de Pompée. On disait que s'il restait dans la ville, Rome serait toujours à l'abri. Les prêtres étaient chargés de protéger le bouclier et onze copies avaient été faites dans le but de confondre les possibles voleurs. Le groupe de douze Anciles était utilisé dans des rituels. Mars était souvent représenté vêtu d'une armure en bronze et portant une épée habituellement couverte de sang.

Les autres attributs symboliques du dieu de la guerre étaient: une torche allumée, un vautour, un chien, un pic-vert, un aigle et un hibou. Mars était un dieu fort qui conduisait un char mené par des chevaux à l'haleine de feu. Le nom de ces chevaux était Aïthon, Phlogios, Konabos et Phobos. Aïthon signifie feu rouge, Phlogios veut dire flamme, Konabos tumulte et Phobos, peur.

Mars était célébré deux fois par an, en mars et en octobre. Le vieux calendrier romain commençait par le 'mensis Martius', le mois de Mars. C'est l'origine du nom de notre actuel mois de mars. Les Saliens, prêtres qui protégeaient et portaient l'Ancile, célébraient l'année nouvelle le premier jour du mois de Mars en s'habillant et dansant vêtus d'armures de combat. Cette date aurait correspondu à la naissance de Mars. En mars également, les douze Saliens portaient les Anciles autour de la ville en défilé, avec des trompettes de guerre, s'arrêtant à différents endroits sacrés tout au long du chemin.

Les fêtes complètes, avec trompettes, danses, fêtes et sacrifices, continuaient durant tout le mois de mars. Le 23 mars, la fête du Tubilustrium avait lieu en l'honneur de Mars dans l'Atrium Sutorium. Cette date avait été choisie parce qu'elle coïncidait avec le début de la saison des campagnes militaires. Ce groupe de fêtes et de célébrations était appelé les Feriae Marti.

En février et en mars, des courses de chevaux avaient lieu au Campus Martius, en dehors des murs de Rome, en l'honneur de Mars. Ces courses auraient été instaurées par Romulus. En octobre, les parents de Mars, Jupiter et Junon, étaient célébrés. Durant les ides d'octobre, le 14 de ce mois, un des chevaux vainqueurs des courses était sacrifié en l'honneur de Mars, pour qu'il continue à accorder sa protection aux Romains.

Des dieux comme Mars étaient très importants pour Rome, nation de conquête et de guerre. On pensait qu’il maintenait les ennemis de l’État à distance et protégeait le droit divin de celui-ci. À différents moments de l'histoire, Mars représentait des choses différentes pour les gens. C'était une divinité militaire lorsque Rome faisait la conquête de ses voisins et un protecteur en temps de paix.

Finalement, Mars est devenu bien plus que le protecteur de Rome: le rôle de gardien et de vengeur de l'empereur César lui-même lui a aussi été attribué.