Géras. Faits et informations sur le Dieu Géras

Geras

Géras est le dieu grec de la vieillesse. C'est le frère de la déesse Philotès et il a les mêmes parents, Erèbe et Nyx. Géras habite dans l'Inframonde avec d'autres dieux et déesses mineurs comme Luctus (la tristesse) et Metus (la peur). L'écrivain grec Aristophane lui attribue une résidence sur le mont Olympe avec les autres dieux et déesses.

Géras était connu des Romains sous le nom de Sénectus. Comme c'était le cas chez les Grecs, son frêle corps ratatiné ne représentait pas seulement la vieillesse mais la peur humaine de la souffrance liée au vieillissement et à la mort. Les Romains ont aussi représenté Géras comme un frêle vieil homme appuyé sur un bâton. Géras est certainement la figure que le Sphinx avait en tête lorsqu'il a posé la question "Qu'est-ce qui marche à quatre pattes le matin, à deux pattes à midi et à trois pattes le soir? Réponse, l'homme, dans tous ses âges: bébé à quatre pattes, adulte sur deux jambes et vieillard, avec un bâton.

Géras est souvent peint sur les vases grecs aux côtés du héros Hercule. Sur ces œuvres grecques, on le voit représenté comme un vieil homme vêtu d'une toge et appuyé sur un bâton. Il tend la main et regarde Hercule d'un air suppliant. Malheureusement, l'histoire qui se cache derrière cette scène s'est perdue avec le temps.

Le terme "geras" représentait aussi une certaine forme de sagesse dans la Grèce Antique, une vertu que les hommes gagnaient avec le temps. Plus un homme était "geras" ou âgé, plus il avait de courage et plus il était reconnu. Le mot "gériatrie" vient de là. Le terme "geras" représentait aussi les honneurs rendus aux défunts durant leurs funérailles.