Arès. Dieu grec de la Guerre. Faits et informations

ares

Arès, dieu de la guerre et un des Douze Dieux Olympiens, est le fils de Zeus et d'Héra. Dans la mythologie, Arès représente l'aspect violent, physique et indompté de la guerre, contrairement à Athènes, la déesse de l'intelligence, qui représente la stratégie militaire et le commandement.

Bien qu'Arès personnifie l'agression physique nécessaire au succès de la guerre, les Grecs étaient mitigés à son égard car il était une force dangereuse, écrasante et insatiable dans la bataille.

C'est l'amant très connu d'Aphrodite, qui était mariée à Héphaïstos. Comme Arès a joué un rôle limité dans la littérature, lorsqu'il apparaît dans les mythes, il est toujours confronté à une humiliation. Par exemple, une des célèbres histoires d'Arès et d'Aphrodite les représente exposés aux ridicule par les dieux quand le mari de celle-ci, Héphaïstos, les a surpris entièrement nus dans un lit en utilisant un intelligent outil de sa composition.

Le pendant romain d'Arès est Mars, qui était vu comme un père par les Romains. Il était donc une figure moins agressive et moins physique et son comportement était plus calme et compréhensif.

Faits concernant Arès

- Arès était principalement désigné comme le Dieu de la Guerre. Il représentait les aspects déplaisants de la bataille.

- Il était le fils de Zeus et d'Héra, qui le haïssaient tous les deux (selon Homère).

- Arès était généralement représenté comme un couard, malgré sa connexion avec la guerre. Il répondait par la violence à la plus petite injure.

- Arès était décrit par certaines sources comme l'amant d'Aphrodite et était méprisé par son mari, Héphaïstos. L'aventure qu'ils avaient n'était pas un secret pour les habitants de l'Olympe.

- Arès n'a jamais été très populaire - que ce soit auprès des hommes ou auprès des immortels. C'est pourquoi son culte en Grèce n'était pas très important ni très répandu.

- Il venait de Thrace, lieu du nord-est de la Grèce habité par un peuple féroce.

- Son oiseau était le vautour.

- Les Amazones, femmes guerrières, étaient ses filles. Leur mère était une nymphe amante de la paix qui s'appelait Harmonie.

- Otos et Ephialtès, deux jumeaux géants, ont retenu Arès durant une année lunaire en l'attachant avec des chaînes de cuivre. Il a finalement été délivré par Hermès.

- Arès a toujours été du côté d'Aphrodite durant la guerre de Troie. Il s'est battu pour Hector (un troyen) jusqu'à ce qu'un guerrier grec le transperce avec une épée guidée par Athènes. Il a ensuite quitté le champ de bataille pour se plaindre à Zeus de la violence d'Athènes.

- Harmonie, la déesse de l'Harmonie (à ne pas confondre avec la nymphe Harmonie), est la fille d'Arès et d'Aphrodite.

- Eros (plus communément connu sous le nom romain de Cupidon) était aussi le fils d'Arès et d'Aphrodite.

- Térée, fils d'Arès, avait hérité des répugnantes qualités de son père.

- Arès était aussi le père biologique d'au moins trois des ennemis d'Hercule: Cycnos, Lycaon et Diomède.

- Arès avait une sœur nommée Eris, qui était la déesse de la discorde.

- Hébé, une autre de ses sœurs, était la déesse de la jeunesse.

- Arès figure rarement dans les récits mythologiques mais lorsqu'il le fait, il est généralement victime d'une humiliation.

- Arès était associé à deux autres dieux de la guerre: Enyalius et Enyo.

- Arès était à l'origine de beaucoup de cultes différents, ce qui est le cas d'à peu près tous les dieux grecs importants. Il a conçu plus d'enfants mortels que divins.

- Dans les œuvres d'art, Arès est généralement représenté portant un casque et une lance.